Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La manifestation... inspirée d'un bout de ce volume de campagne Pathfinder.

La manifestation... inspirée d'un bout de ce volume de campagne Pathfinder.

Où l'on découvre l'histoire de Vistrosh, Aina et Sidra...

Où l'on découvre l'histoire de Vistrosh, Aina et Sidra...

Personnages principaux

 

Préambule :       

La pompe à PX :

Shirkan : Rang 4 -800PX, test réussi, Elfaël lui propose d’augmenter son dé de Karma pour 100 Orus !
Elfaël : Rang 1, l’Elf est persuadé de connaître le point clé, c’est le fameux tissage au Bluff ou à l’aveugle selon la région de Barsaive.
Ron : Rang 1, Quel est le nom de l’arme : Le MOON BOW ou l’ARC DE LUNE 

Quelques PNJ...

Quelques PNJ...

Résumé de l'aventure

Journal de Ron, 7e partie

En discutant, Aina nous fait part de son désire de se rendre au bois de sang avec Sidra. Elle nous révèle également que Dame Ellethryth a échangé le bébé de Sidra avec un fœtus modifié. Sidra de son côté est bien décidée à tuer ce bébé...

Voloror doute de la sincérité de Aina, car il aurait détecté qu’elle serait de huitième cercle minimum et elle aurait facilement pu se défendre contre Dame Ellethryth. Mais Aina réfute ces accusations et explique qu’elle aurait fait ces efforts pour Sidra et Aïthne, l’amant de Sidra, qu’elle connait très bien.
Durant la nuit, Aina provoque l’avortement du fœtus, qui s’en suivra par de longs sanglots étouffés...

Le lendemain matin, Aylin vient frapper à notre porte pour nous apprendre que la milice bleue de Vivane aurait roué de coup un forgeron  pour une raison inconnue. Pour répondre à cette attaque, l’ensemble des forgerons de Vivane se serait rassemblé pour une manifestation devant le bâtiment de l’Assemblée. Janiven serait de la partie, car la victime n’est autre que son frère !

Je décide de me rendre au plus vite au côté de notre ami car on ne peut pas se permettre de perdre un contact tel que lui. Quand nous arrivons sur place la surprise est de taille car se sont les femmes des forgerons qui mènent la manifestation en tête de cortège.

Volror le sombre, se mêle à la foule de badaud et observe de son œil valide la populace, quand il aperçoit une tête familière…Mais qui cela peut-il bien être… il n’arrive pas à le remettre avec son esprit vif mais tortueux (ou torturé !). Kishan, lui se met avec les joueurs de tambours qui animent la manif. De mon côté j’essaie péniblement de convaincre Janiven de se mettre en retrait pour ne pas se mettre en danger.

Volror et Shirkan avec leurs regards insistants, font fuir l’inconnu. Ils se mettent à sa poursuite mais Shirkan, une fois n’est pas coutume s’emmêle les pinceaux (deux « triple 1 »), le nécro entre dans la danse et lance sa fameuse danse de St-Guy sur le fuyard. Ils s’aperçoivent que la couille molle n’est autre que l’humain Kaleb, l’élémentaliste résistant qui avait négocié sa fuite de Vivane en revendant à Marikis les pierres de message ramenées par Kishan et Elfaël ! Le fou s’est mis en tête d’attiser la foule pour provoquer une révolution et renverser le pouvoir établi.

C’est à se moment là qu’arrive une bande de jeunes casseurs venue pour en découdre avec la milice. Ils se mettent à provoquer la garde en prenant en otage… un cerf. Une charge de la milice rouge fait battre en retraite les jeunes. Mais c’est alors qu’un nouveau groupe vient grossir les rangs de la protestation : La Guilde de l’acier. Des négociateurs de la ville rentrent en scène afin de parlementer avec les représentants de la manif. Heureusement pour nous, Janiven s’est laissé convaincre de rester en arrière, certainement grâce à Elfaël et ses tours de magicien.

Pendant un moment de flottement, Kaleb parvient à balancer une lance de pierre sur l’un des négociateurs qui s’écroule dans une mare de sang. S’en suit un mouvement de panique général immédiat… Elfaël et moi-même arrivons à exfiltrer Janiven, Kishan protège la femme du martyr (qui n’est autre que frérot de Janiven), Volror et Shirkan s’engouffre dans une ruelle transversale. Nous nous retrouvons en face d’une escouade de l’armée qui prend la manif à revers. De retour sur la place, nous arrivons à prendre un chemin de traverse et rentrons au QG sain et sauf.

A la maison, Elfaël a reçu une lettre parfumée d’une groupie de la pièce de théatre, une certaine Sindela.

Rhys, le Troubadour employé par Ellethryth sous le nom de Olin, nous propose de rester à la maison et de s’occuper du QG pendant notre absence. Nous lui proposons un salaire en échange. C’est une bonne chose.

Sidra nous parle d’un très vieux elfe du bois de Sang, Ainthne Oakforest. Il aurait traversé le Châtiment  en subissant le rituel des épines de sang. Dégueu… Mais bien évidement Volror est dans ces p’tits souliers. Sidra nous propose de le rencontrer quand on passera à l’occasion (c’est loin !). Il faut en revanche être invité pour pénétrer dans le bois de sang, désormais c’est chose faite avec Sidra.

Kishan va au renseignement auprès de la sylpheline Lilgram Tor pour les départs de barges volantes pour Kratas et continuer notre enquête sur le destin de Volkar, le frère de Volror, vendu comme esclave par le Cercle des offrants à Vistrosh, le célèbre chef de la pègre. Il faut prendre « Les Gorges du ciel ». Nous attendons 4 jours pour partir en barge, du coup nous en profitons pour nous entraîner. 

[QUESTION : qu’ont fait Sidra et Aina ? De quelle manière ont-elles organisées avec vous leur départ pour le bois de Sang ?]

Découvrir Kratas, et en partir, vite...

Découvrir Kratas, et en partir, vite...

A l’aube du 5ème jour nous partons en barge de commerce avec comme capitaine l’orkesse Kalendra. Kratas la ville des voleurs est construite sur un promontoire, très difficile à attaquer. A peine arrivés à l’auberge que Grog, un ork de la Force de l’œil, nous lance : « N’oubliez pas de payer votre taxe en partant ». 

En sortant de notre auberge, à la première échoppe, je tombe en arrêt devant une vitrine avec UN MAGNIFIQUE ARC ! Non je me trompe… avec MON ARC ! Après un marchandage surréaliste avec Shirkan aux manettes (« attends ! Mais qui te parle d’argent ??? »), me voilà avec un arc magique dans les mains et une bourse soulagée de 3300 Orus.

Le soir même nous nous rendons au Creuset de Chair. A notre entrée les clients balancent leurs choppes de bière à la gueule de Kishan, tradition oblige… ça porte chance ! Heureusement que notre sylphelin n’est pas rancunier, car il aurait pu leur faire goûter au piqué d’aile de givre : plus d’un s’en souviennent (pour peu qu’ils soient vivant !). Derrière le comptoir un énorme et gigantesque troll bedonnant répondant au doux nom de Kroptark nous accueille avec un tonneau de bière payé au sylphelin.

J’entre en scène et me fait connaître auprès de Kroptark, mais ce demeuré ne veut rien savoir de ce que je lui demande. Elfaël, atterré par ma prestation, prend le relais et comme d’habitudes enchante son public qui boit ces paroles. La grosse barrique de troll lui révèle que la livraison aura lieu dans un mois et il donne rendez-vous à Elfaël demain soir. En rentrant à l’auberge nous sommes suivi par des adeptes qui savent se battre, mais nous réussissons à nous en sortir.

Le lendemain soir, la grosse barrique de foutre à merde nous révèle, enfin révèle à Elfaël que Volkar est mort… L’elfe propose de racheter le corps pour 500 Orus. Il nous apprend que Vistrosh recherche d’autres personnes faisant partie de la résistance. La pompeuse de dards bedonnante nous donne rendez-vous avec Vistrosh dans des ruelles coupe-gorges, à moins que ce ne soit un piège. 

Une fois arrivé sur place, le troll respecte sa parole et nous remet le corps de Volkar.

Volror qui ne peut plus contrôler sa haine, ouvre les hostilités contre les six protagonistes qui nous font face. Pris à froid l’équipe de résistants à du mal à se mettre dans le combat et c’est sans compter sur l’arriver de 8 assassins en renfort et de deux autres dans notre dos. Elfaël tombe, Volror invoque un esprit hideux, ignoble, qui me fait penser à une Horreur ! Je n’y croît pas ! Les assassins jettent des bombes de noir tout autour de nous. Le groupe se réfugie dans une maison. Ils fuient et nous partons de la ville en direction de Daiche, une ville au nord-est de Kratas. Là-bas, Volror prend possession de l’esprit de son frère pour revivre ces derniers moments : il a été torturé à mort par un elfe du gang des rejetons de Vistrosh… triste épilogue, mais désormais, Volror sait ce qu'il est advenu de son frère...

Nous rejoignons en catimini la ville de Kratas, puis la barge de Kalendra, pour rentrer au bercail. Kratas, ça pique !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :