Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Scénario inspiré d'une histoire vraie lue dans ce numéro de Doggy Bags (et qui a inspirée la nouvelle City of Darkness dans ce numéro)

Scénario inspiré d'une histoire vraie lue dans ce numéro de Doggy Bags (et qui a inspirée la nouvelle City of Darkness dans ce numéro)

Personnages principaux

Préambule :       

La pompe à PX : 
Shirkan : 1050

Résumé de l'aventure :

Journal de Ron :

Nous revenons de Kratas, destination Vivane sur la barge volante « Gorge du Ciel », dont le capitaine n’est autre que l’orkesse Kalendra. Le soir même en nous couchant dans les hamacs, nous sommes pris de doute sur le bien fondé de notre quête. Est-ce que les thérans sont réellement nos ennemis ? Est-ce que nous le faisons de la bonne manière ? Mais bien sûr que nous sommes sur le bon chemin, on se bat contre le côté obscur des Thérans : celui de l’esclavage, de la haine et du pillage de Barsaive !

Durant la nuit une tempête s’abat sur nous. Certains d’entre nous ayant le pied marin plus que d’autres, montent sur le pont voir si tout va bien pour la barge et l’équipage. Shirkan et Volror découvrent dans la pénombre, éclairés par les seuls  éclairs de la tempête, une boucherie propre et nette. L’équipage de quart a été saigné à blanc... la tête du Capitaine Kalendra roule sur le sol...! Prévenus par nos compères, Kishan et Elfaël se ruent dehors. Quant à moi, je prends le temps de prendre un quartz, car dans la nuit noire je ne sers pas à grand chose.

Assassins sur la barge volante !
Assassins sur la barge volante !

Assassins sur la barge volante !

Shirkan le marin s’aperçoit qu’il n’y a plus personne à la barre. Il saute sur le pont arrière grâce à magistral bond ! Et il prend le contrôle de la barge qui pique dangereusement vers le sol. En dessous les choses se gâtent. Deux ombres humanoïdes se jettent sur mes amis Volror et Kishan. Mais le Sylphelin, qui à en mémoire le vieil adage qui dit « Sur une barge un windling vivant est un windling à terre », n’est pas aussi féroce à terre que dans les airs. Kishan tombe sous les coups des deux assassins et de la SURPRISE !

Volror de son côté invoque pendant de TRES LONGUES ET PRECIEUSES SECONDES, une chose, sa chose, une bête, un monstre voir même une Horreur… Mais celle-ci à ma grande surprise semble être de notre côté, ce que je préfère, et elle tue les deux assassins. Pendant ce temps, l’équipage qui reste, d’un côté se relève de l’attaque, de l’autre se réveille, prend péniblement le contrôle de la barge folle sous la houlette de Capitaine Shirkan ! Mais elle semble désespérément attirée par le sol.

C’est à ce moment là que quatre autres ombres nous tombent dessus, surgissant de nulle part, plus un magicien qui n’arrête pas de prendre Volror comme cible. Heureusement, la bête en occupe un, pour ma part je n’arrive pas à me défaire du mien avec lequel je suis en corps à corps ! Pas de lumière, de la pluie et puis cette barge qui gîte dangereusement ! Je n’arrive pas à viser ! Kishan à terre ! Volror prend les choses en main avec sa bête et ses lances des ténèbres. Elfaël quant à lui en immobilise pendant que j’arrive à mettre le mago par terre. Shirkan en grand maître navigateur, arrive à reprendre totalement contrôle de la barge.

Un combat victorieux de plus, mais non sans mal. Bilan de cette mauvaise soirée, une moitié d’équipage assassinée, un capitaine de barge décapité et un assassin épargné. Volror décide de mener l’interrogatoire en hypnotisant le malotru. Ce dernier nous raconte qu’un elfe Théran blond du nom de Ygnatus à payé 5000 Orus pour nos têtes. Peu chère payé pour le dérangement occasionné. Un des membres de l’équipage nous remet un testament qui dit que la barge et ces membres doivent-être remis... à Ignatus. Bizarre ! Il semblerait que ce testament est un faux mis en place par les assassins, ainsi c’était gagnant gagnant pour Ignatus, il nous tuait et en plus il récupérait une barge volante.

Petit rappel : Ignatus Zanjan est le capitaine de la barge « Tumulte et Fracas ». Avec Dame Xanthe Narlanth ils avaient mis en place un trafic d’esclave florissant. Les esclaves arrivaient de la barge chez Dame Ellethryth Narlanth. Mais nous avons mis un grain de sable dans ces beaux rouages (voir Les Sales affaires de Vistrosh Partie 1 et 2). C’est pourquoi il a tenté de nous faire assassiner.

Durant la fin du voyage pour Vivane, les honneurs sont faits aux dépouilles de Kalendra et de son équipage tombé au combat. L’équipage restant de la Gorge du Ciel remet à Shirkan, leur sauveur, la cape de Kalendra avec des tablettes, certainement un objet magique ! Et les matelots souhaitent que Shirkan soit le nouveau capitaine de la Gorge du Ciel !

L’assassin qui restait réussit à s’enfuir avec l’aide d’un élémentaliste qui était resté caché dans une sphère d’invisibilité pendant l'affrontement (le fourbe !), nous avons été pris à notre propre piège...

Sur les dépouilles des brigands nous trouvons :

  • 4 paires de bottes à filaments
  • 4 ceintures à filaments
  • 2 armures à filaments
  • 5 fléaux reforgés +3
  • 2 épées larges reforgées +2
  • 2 capes d’Espagra

Lorsque nous arrivons chez nous, Rhys/Olin s’est bien occupé de la maison et nous en profitons pour nous reposer, pour méditer et pour se lier magiquement aux différents objets que nous avons trouvés lors de nos périples.

Pour moi, c’est l’arc de Lune, un arc avec  une corde d’argent qui s’accroche à un étrange bois blanc et froid. Quelques gravures elfiques discrètes ornent cet arc.
Pour Volror, c’est le sceptre des ossements.
Pour Elfaël, c’est le bâton du Seigneur des vies.

:)

Le repère des héros

Le repère des héros

Nous apprenons que des tensions politiques apparaissent à Vivane. Les Thérans ont procédé à une descente dans les entrepôts du richissime marchand obsidien Omasu. En bloquant des marchandises et diverses devises, l’approvisionnement de Barsaive se retrouve à son tour bloqué. Ces satanés Thérans veulent provoquer une famine, voire une guerre ! Il n’y a pas d’autres explications !

Shirkan en tant que nouveau capitaine de la Gorge du Ciel place son ami nain comme second lorsqu’il sera absent. Nous faisons un point sur nos différentes perspectives, il faut faire jouer notre réseau pour trouver plus d’informations :   

  • Quand Ignatus arrive-t-il à Vrontok avec des esclaves ? Nous demandons à la cellule de Vrontok, Modan et Dalaïde, de la cellule de se renseigner.
  • Quel est le planning d'Algorius le bedonnant et de la femme de Patracheus ? Activer Sian pour contacter Crosaël.
  • Je demande une entrevue avec la guilde des voleurs dont faisait parti Keyline pour avoir plus d’infos sur sa disparition. Rien à part qu’elle ait disparu il y a 1 mois...

Ayline vient nous voir pour nous annoncer que nous allons pouvoir assister au prochain concile de la Résistance. Chaque représentant des cellules sera présent ainsi que Tribas Koar ! Comme nous faisons parti d’une des cellules les plus puissantes, Ayline nous propose une nouvelle mission : la famille Orland était une des plus puissantes cellules de la résistance, mais une descente Théranne y a mis fin et a brûlé le manoir. Ayline souhaite savoir ce qui s’est réellement passé et si il y a des survivants. A nous de faire notre enquête. Elle nous apprend également que Kaleb serait en train de monter sa propre cellule radicale…

Le manoir brûlé des Orlanth
Le manoir brûlé des Orlanth

Le manoir brûlé des Orlanth

Le soir même nous partons faire un tour au quartier du manoir Orland. Les murs de la bâtisse sont étrangement blancs pour une maison brûlée par le feu... Il n’y a que les poutres qui sont calcinées. Le quartier est relativement calme. Après avoir fait le tour du propriétaire, nous décidons de pénétrer dans la propriété. Après de multiples tentatives infructueuses, une vieille voisine trop curieuse, une ronde de la milice, une escalade du mur d’enceinte approximative… toute notre équipée se retrouve enfin dans la cours. Kishan et Shirkan fouillent l’intérieur du manoir pendant qu’Elfaël, Volror et moi-même fouillons l’extérieur.

Elfaël et ces talents de prestidigitateur mettent à jour une porte dérobée au fond du puits dissimulée derrière un faux mur de pierre. On me fait descendre dans le puits pour tenter d’ouvrir la porte, mais je ne possède pas les compétences de mon amie Keyline !!! Elle me manque ! La force ou l’astuce, le groupe a vite choisi puisque Shirkan me fait passer... un pied de biche ! Je force admirablement bien aux vues des conditions de travail, mais seule une pierre ou deux tombent au fond du puits avec le pied de biche, dans un bruit de tous les diables. Après une brève concertation, Elfaël propose de faire appel à son ami Bastos. Nous fuyons précipitamment car la milice revient faire un tour dans le manoir alerté par la petite vieille, à qui je ne manque pas de faire savoir qu’elle pourrait le regretter.

Le lendemain Elfaël part à la recherche de sa connaissance, qui accepte le travail contre un service en échange, quand il en aura besoin. Le soir même nous retrouvons Bastos au Manoir, il faut attendre un peu car la milice bleue a mis le bâtiment sous surveillance. Bastos réussi à ouvrir la porte cachée en mettant bien en scène son travail. Après inspection des lieux, c’est une issue de secours qui mène aux nombreux dédales des égouts de Vivane. Rien de bien intéressant à part le fait que nous pouvons relier plusieurs points de la ville par les égouts. Le lendemain, nous commençons une enquête de voisinage. Elfaël part de son côté faire les échoppes du coin, Shirkan et votre serviteur nous rendons à l’entreprise d’à côté. Bilan mitigé, la vieille voisine est un scribe qui en sait plus qu’elle ne le dit. Sinon, Théon Orlanth était un charpentier, sa famille est très ancienne. Elle aurait survécu au châtiment sous le dôme des Thérans de Vivane. Des ossements de la famille ont été retrouvés dans les décombres et du coup l’enquête a été fermée.

Baldur apprend à Shirkan qu’Ignatus arrive d’ici une semaine à Vivane. Mon contact m’apprend qu’il y a beaucoup de tractations à propos de la maison Orlanth, mais un lointain cousin empêcherait la vente. Sian nous contacte pour un RDV dans la partie Thérane de Vivane aux Jardins Suspendus.

Le soir même, nous nous retrouvons dans une taverne du quartier des Orlanth et je reconnais le fils Orlanth avec un autre individu. Ils sont dissimulés sous des capuchons et attablés dans la taverne. Ni une ni deux, j’en profite et m’invite à leur table au culot. Après un moment de stupeur de leur part et sous mes assauts répétés, ils décident de me faire confiance et me racontent l’histoire du drame : une descente de la garde Thérane aurait fait le carnage. Jaryll Orlanth a réussi à en réchapper grâce au passage secret dans le puits. Depuis, il se sert de ce passage pour se rendre dans son ancienne demeure. Il tente de reconstruire la cellule de la résistance de la famille Orlanth, qui était une des plus importantes de la ville. Je lui promets de leur donner un coup de main et de parler d’eux à Ayline.

Le lendemain matin, nous partons pour les Jardins Suspendus. En chemin nous sommes attirés par un attroupement. Nous assistons à une scène hallucinante, deux cages ont été disposées sur une place avec un jeune homme dans chacune des cages. Deux autres petites cages ont été disposées de l’autre côté de la place avec des molosses affamés. De la nourriture est disposée entre les deux cages et les portes sont ensuite ouvertes sous les hourras de la foule hystérique. Les jeunes hommes et les chiens se précipitent sur la nourriture, mais par peur de mourir, les enfants rentrent dans leurs cages. Une fois la scène terminée la foule se disperse. HORRIBLE !

Une fois pénétrés dans le quartier théran nous retrouvons Sian. Elle nous raconte qu’une délégation de T’skrang de la Maison K'tenshin a rencontré une délégation de marchands Thérans pour tenter de remettre en circulation les anciens traités d’alliance entre les deux partis. De plus, elle a surpris une discussion entre deux nécromanciens qui pourrait intéresser Volror.

Lucianus - la tête morte - aurait en fait été dévoré de son vivant (!) et retrouvé près de l’hostellerie Duralim dans le quartier Théran... Le lieu aurait été noyé grâce aux aqueduc pour que personne ne puisse retourner sur ce lieu corrompu par une telle mort abjecte. Patracheus voulait s’en doute étouffer l’affaire macabre de son cousin...

Surprise, Sian en aurait parlé à Beriel Shand qui aurait esquivé la question. Nous décidons de partir à la recherche de Beriel Shand pour lui demander une requête spécifique. Il faudrait qu’elle puisse nous donner l’accès à la zone du sacrifice. En tant que responsable des aquifères et des élémentaires d’eau , elle est la seule à pouvoir nous faire pénétrer. Nous la retrouvons le long des aqueducs et après d’âpre négociation menée par le charmeur Elfaël, elle nous répond par un non catégorique mais nous donne RDV le soir même à l’Hostellerie Duralim pour une repas convivial. A cette soirée nous parlons de tout et de rien mais nous revenons rapidement sur notre requête. Tous nos arguments tombent à l’eau mais à un moment je décide de jouer carte sur table et là, Beriel change d’avis et accepte de nous emmener dans les souterrains des Aquifères. Nous convenons de faire affaire demain soir.

Le lendemain au lieu du au rendez-vous nous pénétrons dans les sous-sols accompagné par Beriel. Elle accepte de nous faire un sort de branchie pour nous aider. Ça y est nous plongeons dans l’inconnu et dans l’eau ! Il fait froid, nos mouvements sont lents et lourds. Et petit détail qui a son importance, IMPOSSIBLE DE PARLER !

Après maints méandres, culs de sac, éboulements, pattes d’oie, nous débouchons dans un hall inondé. Une multitude de filaments blancs nous entourent, comme des toiles d’araignées. Je suis pris de panique et Elfaël réussit à me calmer avec son quartz. Des caisses flottent entre deux eaux avec écrit dessus : « Jungles d'Arkhazid » (situées dans la Province de Rugaria).

Descente en eaux troubles...
Descente en eaux troubles...

Descente en eaux troubles...

L'étrange repère de l'infamie... et la source de corruption !
L'étrange repère de l'infamie... et la source de corruption !

L'étrange repère de l'infamie... et la source de corruption !

Combat final !
Combat final !

Combat final !

Nous arrivons dans une nouvelle salle inondée, dans laquelle une forme éthérée flotte et divague au hasard, elle semble parfois provoquer une onde de choc qui nous percute à intervalles réguliers. Shirkan ouvre la porte de l’autre côté de la pièce et nous débouchons sur une salle aux scintillements bleutées. Cette pièce est lugubre. Je suis complètement angoissée. Nos trames astrales sont troublées par cette ambiance. Un donneurs-de-noms s’est quand même fait mangé ici par un de ses congénère ! Bon sang ! Mais soudain une énorme forme nous attaque suivie par trois élémentaires d’eau, puis six morts-vivants boursouflés par l’eau leurs emboîtent le pas. Rejoint quelque dizaines de secondes plus tard par des petites formes éthérée. Nous sommes comme tous paralysés, puis je brise la glace avec l’énorme bête et je me mets à tirer frénétiquement des flèches sans m’arrêter mais au bout de 4 rounds à prendre des coups, je sombre dans la mort et l’eau. Mes amis n’arrivent pas à donner de coups mais tout à coup, Elfaël dans un acte désespéré lance un VRAI sortilège et termine une bonne fois pour tout le monstre. La bête s’affaisse et tout commence à tourner dans la salle.

Et là, la tête de Lucianus que porte Volror sur son sceptre se met à parler et à décrire des horreurs qu'il a vécu et révèle qu'il a été cuisiné en ce lieu maudit et que la dernière personne à avoir partagé son immonde et dernier repas (celui de ses chairs !) n'est autre... qu'Algorius le bedonnant !

Kishan profite de l’accalmie pour m’appliquer un baume de la dernière chance, qui me ramène à la vie. Quand toute l’eau a été évacuée nous ouvrons la porte la pièce. Nous prenons des dédales de couloirs et nous sortons au niveau des quais de Vivane. Ce qui veut dire qu’il est possible de passer de la partie Barsaivienne de Vivane à la partie Thérane en passant par les sous-sols ! C’est énorme pour nous !

Un peu plus tard nous apprenons que Patracheus a donné l’ordre au prédécesseur de Beriel Shand de fermer le lieu maudit. Patracheus était donc au courant des méfaits d'Algorius ? Il l'a protégé ? Sa femme était présente à la soirée souterraine (voir Nuit de résistants) avec Algorius et les membres du Cercle des offrants...

Ce que l’on doit faire :

  • Ignatus et Dame Xanthe arrive dans 5 jours, que fait-on ?
  • Interroger la tête de Lucianus ?
  • Essayer de kidnapper Algorius le Bedonnant ?
  • Trouver des infos sur le prédécesseur de Beriel Shand ?

Le soir même un grand Conseil de la Résistance de Vivane a lieu avec Ayline, Jaroun, Bandorin le nain, Skoratsk le T’Skrang, Voulard l’elf, Bor l’ork, Dark l’humain et enfin le grand Tribass Koar l’humain. La cellule de Dark est entrée dans la cour des grands ! Quel chemin accomplit !

Grâce aux informations récoltées sur les canaux et les passages souterrains secrets, Tribas Koar propose de passer la vitesse supérieure :

« Grâce aux informations sur les aquifères et à la route secrète, nous allons porter un coup
fatal aux Thérans en capturant le Grand gouverneur Kypros et en le faisant condamner pour
ses crimes devant la justice du peuple Vivanien libre !
Êtes-vous prêt à libérer Vivane du joug Théran ?
Mes amis, êtes-vous prêt à livrer la plus grande bataille de votre vie ? »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :